Le culte de Notre-Dame de Monte

Le culte de Notre-Dame de Monte existe depuis des temps immémoriaux.

La naissance du culte marial naquit lors de la construction de la chapelle de Notre-Dame de Monte, en 1470 par Adão Gonçalves Ferreira. Quatre-vingt-quinze ans plus tard, ce culte dévoué à la Vierge, sainte patronne de l’île de Madère, portera le titre de Notre-Dame de Monte. 

On attribue à la Vierge miraculeuse la légende d’une apparition et des grâces répandues sur ceux qui les ont demandées avec ferveur et confiance pendant des moments difficiles subis par la population madérienne. Ce culte s’est propagé et généralisé peu à peu dans toute l’île puis présent dans les différents coins du monde où vivent les immigrés madériens.

Ce culte est encore plus fort depuis la création de la « Confrérie des esclaves de Notre-Dame de Monte » en 1950.

Depuis le début du peuplement de l’île jusqu’à aujourd’hui, il existe plusieurs légendes attribuées à Notre-Dame de Monte et transmises de génération en génération.